Ulcère : une lésion plus fréquente qu'on ne le pense

Posté le 11/08/2017| Par RAAUCENTER| Dans Santé
Ulcère : une lésion plus fréquente qu'on ne le pense

Près d'une personne sur dix est victime d'un ulcère dans sa vie. Il s'agit d'une lésion dont les symptômes sont assez douloureux et qu'il faut prendre au sérieux et traiter pour éviter le pire.
La présence d'un ulcère provoque généralement des douleurs qui prennent la forme de crampes, brûlures, torsion dans la région du creux de l'estomac et sous les côtes, à droite. Ces sensations peuvent parfois atteindre le dos. Les douleurs sont rythmées par les repas, apparaissant de une à quatre heures après et pouvant persister. D'autres signes peuvent également y être associés : nausées, vomissements, troubles de la digestion…
La prise d'aliments calme généralement la douleur. Ces symptômes peuvent s’installer en permanence ou apparaître épisodiquement.
 
UN RÔLE DE NETTOYEUR
 
Pour dégrader la nourriture que nous avalons, l’estomac utilise des sucs gastriques très puissants. Pour se protéger de ces substances, il est recouvert d’une épaisse muqueuse qui se régénère naturellement. Mais lorsque cette régénération est perturbée, son irrigation insuffisante ou la corrosivité ambiante trop importante, une lésion peut apparaître. Ce trou de quelques millimètres carrés dans l’estomac constitue un ulcère.
Il existe deux types d'ulcère : 90 % des ulcères sont de type duodénal, il se situe dans le duodénum (jonction entre l'estomac et l'intestin grêle), 10 % sont de type gastrique et se situent dans l'estomac à proprement parlé. En cas de non traitement, l'ulcère peut évoluer vers des complications peu sympathiques : l'hémorragie ou la perforation.
 
UNE ORIGINE BACTERIENNE
 
On a longtemps attribué l'origine de l'ulcère uniquement à des facteurs psychosomatiques et notamment au stress. Mais on sait aujourd'hui que la grande majorité des ulcères sont dus à une bactérie : Helicobacter pylori. L'ulcère peut aussi trouver son origine dans la prise régulière d'aspirine ou d'anti-inflammatoires.
Depuis que l'on sait que l'ulcère est causé à plus de 80 % par la présence de cette bactérie dans le tube digestif, les traitements sont mieux ciblés et plus efficaces. L'objectif est de l'éliminer.
Le traitement est essentiellement médicamenteux. La prise en charge nécessite la prise simultanée de médicaments diminuant la sécrétion d'acide gastrique d'une part et d'antibiotiques éliminant la bactérie
 
LES FACTEURS AGRAVANTS
 
Le tabac, l'alcool, le café et le stress sont parmi les facteurs aggravants de l'ulcère. Tous ces éléments sont à proscrire dès que l'ulcère est diagnostiqué. Côté alimentation, veillez à suivre une alimentation équilibrée, privilégiant les fibres et évitant les plats trop gras ou trop épicés. Prenez également le temps de manger, les repas express peuvent favoriser la production de sucs gastriques.