Ronflement = mauvais sommeil.

Posté le 21/06/2017| Par RAAUCENTER| Dans Santé
Ronflement = mauvais sommeil.

Contrairement aux idées reçues, ronfler n'est pas un signe de bon sommeil, au contraire. Le ronflement est causé par la vibration de tissus ramollis situés en fond de gorge (les cavités pharyngées), sous l'effet du passage de l'air. Ces tissus peuvent être les muscles du palais, de la luette, des amygdales et des parois pharyngées. Cette modification des tissus peut avoir plusieurs origines.
 
POIDS, TABAC, ALCOOL OU ANATOMIE
En cas d'excès de poids, la graisse qui s'accumule dans la gorge réduit l'espace déjà étroit du passage de l'air, ce qui augmente le risque de ronflement. Chez certaines personnes, le rétrécissement de l'espace à l'arrière de la luette est anatomiquement plus marqué, la base de la langue est parfois plus volumineuse, le pharynx peut également être plus long et plus étroit. Il peut également y avoir des cas d'obstruction nasale. Chez les fumeurs, la muqueuse du nez et de la gorge est plus enflée et plus irritée, ce qui augmente la résistance à l'air inspiré.
Lorsqu'on dort sur le dos, la langue et les autres tissus glissent vers l'arrière de la bouche et dans la gorge, obstruant le conduit aérien.
Les tranquillisants, somnifères et autres médicaments qui causent de la somnolence et un relâchement musculaire augmentent aussi les risques de vibration, tout comme les repas copieux arrosés d'alcool.
Il en va de même de certaines maladies, comme l'hypothyroïdie ou les allergies respiratoires importantes. L'âge est aussi un facteur déclencheur, car avec les années les tissus se relâchent légèrement.
 
QUAND L’APNEE S’EN MÊLE
Le ronflement simple n'entraîne pas de risque médical, mais il génère une gêne sociale à l'origine de nombreux conflits conjugaux et son intensité et sa répétition peuvent entraîner une fragmentation du sommeil accompagnée d'une somnolence excessive en journée.
Dans certains cas, le ronflement s'associe à un syndrome d'apnées du sommeil. Il peut alors déclencher des conséquences multiples : réveils fréquents, déstructuration du sommeil, fatigue chronique, diminution d'oxygène dans le sang avec des complications cardio-vasculaires, neurologiques et respiratoires.
Les signes de l'apnée du sommeil sont une fatigue matinale, des maux de tête le matin, un sommeil agité, une transpiration nocturne, des réveils fréquent, des troubles de la libido.
 
LES SOLUTIONS
Dans tous les cas, le fait de changer ses habitudes de vie en perdant du poids, en cessant de fumer, en diminuant la consommation d'alcool et en dormant sur le côté peut diminuer le ronflement.
Les médecins ORL restent ensuite les interlocuteurs les plus appropriés pour en venir à bout. Traitements des affections, interventions chirurgicales : des solutions existent. Le port nocturne d'un appareil respiratoire reste la solution de référence.