Le burnout, l’épuisement dû au travail.

Posté le 20/03/2017| Par RAAUCENTER| Dans Santé
Le burnout, l’épuisement dû au travail.

En devenant une maladie, l’épuisement professionnel, appelé burnout en anglais, a fait son entrée dans la liste des pathologies répertoriées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
 
FATIGUE, DEMOTIVATION, INEFFICACITE…
 
Le burnout est décrit comme un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail.
Cette pathologie a fait son apparition dans les années 70 chez les personnes travaillant dans des domaines émotivement très prenants (infirmières, médecins, travailleurs sociaux, enseignants). Elle touche de nos jours tous les travailleurs, de l’ouvrier au chef d’entreprise.
 
DES CIRCONSTANCES PROPICES
 
Le burnout fait son lit dans un déséquilibre entre la pression subie par le travailleur et les ressources dont il dispose pour l’affronter. La plupart des experts soutiennent que la responsabilité du stress au travail est toujours partagée entre les travailleurs et les employeurs.
Les facteurs de risque côté employeurs :
- un manque d’autonomie généré par une absence de participation aux décisions liées à son travail,
- un déséquilibre entre les efforts fournis et la reconnaissance en termes de salaire, de respect ou d’estime,
- un faible soutien social des supérieurs ou des collègues,
- une communication insuffisante entre la direction et les employés concernant la vie de l’entreprise.
Les facteurs de risque côté travailleurs :
- une trop grande importance accordée au travail,
- le perfectionnisme,
- une faible estime de soi,
- de la solitude,
- une situation familiale compliquée.
 
LA SANTE POUR LA PRODUCTIVITE
 
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le bien être des travailleurs permettrait de préserver leur santé et donc leur productivité. Les employés les plus satisfaits seraient ceux qui trouvent dans leur travail une occasion de réalisation personnelle, qui obtiennent des marques de reconnaissance du travail accompli, qui y trouvent un sens, qui ont des responsabilités et des possibilités d’avancement.
 
BURNOUT OU DEPRESSION ?
 
Proche du burnout, la dépression a ses spécificités. Les deux pathologies sont proches mais un médecin sera à même de déterminer si l’une ou l’autre est à incriminer. La différence entre le burnout et la dépression est le rapport de la personne à son travail. Dans le cas d’un burnout, le travail n’est pas la première cause de la dépression, même s’il peut être un facteur aggravant. De plus, le burnout est pour sa part toujours caractérisé par la présence d’un stress chronique, ce qui n’est pas toujours le cas dans les dépressions. Le point commun entre les travailleurs atteints de burnout est la présence d’un stress chronique, à laquelle s’ajoutent d’autres sources de tension qui peuvent être liées à l’environnement de travail, à la propre personnalité et ou à la vie personnelle de l’employé.