L'andropause, quand l’homme prend de l’âge

Posté le 10/08/2016| Par RAAUCENTER| Dans Santé
L'andropause,  quand l’homme prend de l’âge

Aux abords de la cinquantaine, voire dès la quarantaine chez certains, l’andropause est aux hommes ce qu’est la ménopause aux femmes, avec quelques nuances. Les manifestations de l’andropause, annonciatrices du changement, sont de plusieurs ordres. Fatigue, manque d'énergie, irritabilité, manque d’enthousiasme, baisse de la libido, etc. sont des signes d’ordre général. Diminution de la masse musculaire, de la force, baisse de la pilosité et augmentation de la masse graisseuse sont des manifestations d’ordre physique.
 
UN PHENOMENE VARIABLE
 
L'hormone qui est au cœur du phénomène de l'andropause est la testostérone, cette hormone masculine sécrétée par les testicules puis véhiculée par le sang dans tout l’organisme. Présente tout au long de la vie, son taux diminue graduellement à partir de 40 ans.Cette diminution hormonale et les signes qui l'accompagnent sont très différents d'un individu à l'autre. En comparaison avec la ménopause, qui marque la fin de la période de fertilité féminine chez toutes les femmes, le phénomène de l'andropause est en effet un événement beaucoup plus variable chez les hommes. Leur fertilité peut d'ailleurs persister jusqu'à un âge très avancé.
 
A CHACUN SON TAUX
 
A savoir : le taux de testostérone est très variable d’un homme à un autre. Pour suivre l’évolution de son taux de testostérone, il est donc judicieux de pratiquer des analyses au début de la quarantaine pour identifier précisément le point de départ.N'hésitez pas à aborder le sujet avec votre médecin au début de la quarantaine, avant que cette baisse se produise.
 
LES PALLIATIFS A LA TESTOSTERONE
 
Pour les hommes dont la qualité de vie se trouve très perturbée par la baisse de testosterone, il existe des traitements de remplacement. Prescrits après des examens approfondis, ils peuvent nettement améliorer les conditions de vie des personnes concernées. À savoir : les traitements de remplacement sont contre-indiqués dans certains cas, notamment en cas de cancer de la prostate.
L’hygiène de vie, l’équilibre alimentaire, l’exercice physique et le recours à des compléments alimentaires (ginseng, vitamines, zinc…) sont aussi des moyens très efficaces pour stimuler naturellement la production de testostérone.