La scoliose : à surveiller

Posté le 19/04/2017| Par RAAUCENTER| Dans Santé
La scoliose : à surveiller

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale qui se manifeste durant l’enfance et l’adolescence. Elle demande de l’attention pour éviter les complications, même si celles-ci restent rares.
 
UNE DEFORMATION EN S OU EN C
 
Il s’agit d’une déformation de la colonne vertébrale impliquant une torsion d’une ou plusieurs vertèbres sur elle-même. Vue de dos, la colonne vertébrale n'est plus droite. Selon l’ampleur de la scoliose, la déformation est plus ou moins marquée. La déformation peut être en C ou en S.
Certaines scolioses résultent des effets secondaires de maladies (paralysie, myopathie...), le facteur héréditaire est impliqué semble impliqué dans d’autres, mais d’une manière générale leur origine est souvent indéterminée. Alimentation, posture, pratique d’un sports ou port d'un cartable trop lourd ne sont pas responsables de sa survenue.
 
A SURVEILLER CHEZ LES ENFANTS
 
2 à 3 % des adolescents souffrent d’une scoliose, avec des degrés d’atteinte différents. La scoliose peut apparaître à tous les âges chez les enfants, tant qu’ils n’ont pas atteint la fin de leur adolescence. Les filles sont six fois plus touchées que les garçons. Le début de la puberté représente la période critique dans l'évolution d'une scoliose car c’est le moment où l’enfant grandit le plus rapidement. C'est durant cette période que la surveillance doit donc être accrue.
Un geste simple peut permettre de repérer une scoliose : il suffit de faire pencher son enfant en avant. La présence d’une "bosse" sur le relief de la colonne vertébrale est un signe à prendre en considération.
 
UNE EVOLUTION A SURVEILLER
 
Seules 10 à 15 % des scolioses sont susceptibles d'évoluer défavorablement et plus la scoliose apparaît tôt, plus elle risque d'être sévère. Les principales complications d’une scoliose sont d’ordre esthétique et fonctionnelle, elles peuvent aussi être à l’origine de douleurs importantes. La bosse créée par la scoliose peut devenir plus visible. La déformation de la colonne vertébrale peut aussi rendre la marche difficile et certains mouvements pénibles. La rotation des vertèbres peut entraîner une compression des nerfs créant ainsi des crises de sciatique.
L’intérêt de dépister la scoliose chez son enfant est de pouvoir l’orienter vers un spécialiste pour limiter les risques d’évolution défavorable.
En cas d’aggravation, la scoliose doit être traitée. La prise en charge repose sur trois techniques adaptées à chaque cas : la rééducation par kinésithérapie, le corset redresseur et la chirurgie.