L’asthme infantile : prévenir pour soigner

Posté le 28/06/2017| Par RAAUCENTER| Dans Santé
L’asthme infantile : prévenir pour soigner

En Polynésie Française, 40 % des enfants de moins de six ans et 20 % des adolescents souffrent d’asthme. L’asthme est une maladie qui provoque l’inflammation des bronches, obstruant ainsi le passage de l’air dans les poumons. Les signes de de la maladie peuvent varier d’un jour à l’autre et d’une personne à l’autre, mais les plus fréquents sont : la toux, l’essoufflement, les sifflements respiratoires et la crise d’asthme.
Ces symptômes sont plus fréquents la nuit et en cas d’effort, mais ils peuvent aussi être provoqués et aggravés par certaines conditions et les affections ORL.
 

LES RISQUES
 
Si les origines de l’asthme ne sont pas clairement identifiées, les facteurs de risque sont connus. Ainsi, les personnes souffrant d’asthme ont souvent dans leur famille des parents asthmatiques ou allergiques et/ou ont été exposées à des conditions de vie particulières : pollution atmosphérique, logements humides, atmosphères poussiéreuses et enfumées, animaux de compagnie, cafards, produits chimiques, sédentarité, etc.
Le tabagisme des parents et en particulier de la mère, accroît le risque d'asthme chez les enfants. Il est par ailleurs notable que les bébés de fumeuses ont des poumons plus petits que les autres.
 

UNE AMELIORATION DE LA QUALITE DE VIE
 
L’asthme ne se guérit pas, mais il se soigne très bien et facilement. Plus il est traité précocement, plus les séquelles de la maladie sont limitées et plus les symptômes sont maîtrisables, entraînant ainsi une amélioration très nette de la qualité de vie des patients.
La prise régulière de médicaments à doses réduites, quelques mesures de prévention, la lutte contre le tabagisme (même passif), du sport et une alimentation équilibrée suffisent en effet à donner des résultats spectaculaires. Malheureusement, dans le cas contraire, une mauvaise prise en charge peut conduire à des drames qui ne devraient plus exister à notre époque.

 
LE SPORT, BENEFIQUE AVEC RAISON

Contrairement aux idées reçues, le sport est bénéfique pour les asthmatiques, il est même préconisé car il participe à améliorer leur capacité respiratoire.
Un bon exemple est celui du nageur américain Mark Spitz qui, pourtant asthmatique, a remporté sept médailles d’or aux Jeux Olympique de Munich...