L’hyper connexion, où en êtes-vous ?

Posté le 10/08/2018| Par RAAUCENTER| Dans Santé
L’hyper connexion, où en êtes-vous ?

 
La cyber dépendance est un phénomène relativement nouveau mais qui ne manque pas de mobiliser les professionnels des pathologies de l’esprit. Cela s'explique : elle toucherait 180 millions de personnes dans le monde.
 

LE NET, PLUTOT QUE LA VIE

 
Le cyberdépendant néglige ses activités dans les autres secteurs de sa vie pour consacrer tout son temps à un écran. L'individu s'isole progressivement de la vie réelle, néglige ses amis, son conjoint ou sa famille et développe un comportement compulsif. Ses outils de connexion exercent sur lui une fascination. Il est accroché à l'expérience que lui fait vivre la connexion et aux sensations qu’elle lui procure.
Accessibilité, facilité et anonymat sont parmi les facteurs déclenchants de la dépendance, mais Internet étant une porte ouverte à toutes les addictions, les causes profondes sont très diverses.
 

CHACUN SON ADDICTION

 
Il y a en effet, parmi les accros au monde cybernétique, les dépendants du sexe, les joueurs compulsifs, les mordus du day trading (qui  s'adonnent aux transactions boursières électroniques), les adeptes du tchat, ceux accros des réseaux sociaux, etc.
Les conséquences : les couples se brisent, les familles éclatent, les gens perdent leur emploi, les jeunes négligent leurs études, certains perdent des sommes considérables...
Quoi qu'il en soit, les thérapeutes semblent s'accorder à traiter cette addiction comme les autres. Pour vous en sortir, la quête de la dimension psychologique de l'accoutumance semble être une nécessité, accompagnée du développement de moyens de contrôle.
 
OU EN ETES-VOUS ?
 
Tout le monde le sait, être passionné nous amène à nous investir plus que la "normale" ou la moyenne. Le fait de passer beaucoup de temps sur Internet n'est pas nécessairement un problème, seules les conséquences d’un excès doivent donner l’alerte.
Si vous devez vérifier toutes les cinq minutes votre boite mail,  si vous devenez irritable et fébrile lorsque vous ne pouvez plus consulter votre courriel ou vous rendre sur votre site de tchat préféré…Posez-vous la question… Un bon test consiste à tenter de rompre avec vos habitudes et à ensuite analyser votre état de manque. Il s'agit simplement de ne pas suivre votre routine habituelle de l’usage d'Internet. Un jour sans courrier électronique, sans aller tchater, trois jours sans faire de nouveaux placements ou sans consulter les réseaux sociaux, etc. À vous d'inventer un test personnel qui s'inspire de ce que vous avez l'habitude de faire et d’observer vos réactions. En cas de doute, faites vous accompagner.