​L'homéopathie, une technique et deux siècles d'efficacité

Posté le 09/02/2017| Par RAAUCENTER| Dans Santé
​L'homéopathie, une technique et deux siècles d'efficacité

Voici deux siècles que l'homéopathie a ses adeptes et qu'elle est couramment utilisée pour soigner toutes sortes de maux. En France, quatre personnes sur dix l’utilisent, au moins occasionnellement, pour se soigner.
 
LA DECOUVERTE DU PRINCIPE
 
La naissance de l'homéopathie a vu le jour grâce à un médecin allemand, Samuel Hahnemann, qui découvrit que l'écorce de quinquina était aussi bien capable de provoquer de la fièvre chez des personnes en bonne santé que de soulager les fièvres tropicales. À partir de cette observation il imagina un principe thérapeutique tout à fait original : celui de traiter des malades en leur administrant, à faible dose, une substance capable de produire les mêmes troubles chez une personne saine. L’homéopathie était née.
Après avoir expérimenté sur lui-même et sur son entourage différentes substances, le médecin a mis au point un système thérapeutique complet bâti sur deux principes.
 
1 LE MAL GUERRIT LE MAL
 
Le premier principe de l'homéopathie est la loi des semblables qui veut que tout ce qui peut provoquer des symptômes peut aussi les guérir. Les homéopathes ne traitent pas une maladie, ils aident le malade à la combattre. Les substances sont classées en fonction de leurs effets chez l’homme sain et l'objectif consiste à choisir la substance entraînant les symptômes les plus proches de ceux dont souffre le patient. Pris à dose homéopathique, ce produit est alors censé stimuler les réactions de défense naturelles du malade sans déclencher les symptômes.
 
2 CHAQUE TERRAIN EST SPECIFIQUE
 
Le second principe est la prise en compte de la spécificité de chaque patient. Chaque personne a une manière particulière de réagir à l’environnement, aux agressions et aux différentes substances qu'elle ingère. Un traitement homéopathique se conçoit donc en ayant préalablement identifié le terrain du malade, après un examen et un questionnaire.
Nous avons aussi tendance à être affectés par les mêmes maux au cours de notre existence. Des traitements de fond peuvent permettre de modifier le tempérament de la personne et une meilleure résistance aux maladies.