Le gingembre, le remède aux nombreux maux

Posté le 09/05/2018| Par RAAUCENTER| Dans Santé
Le gingembre, le remède aux nombreux maux

Le gingembre est un épice très présent dans les cuisines chinoise, japonaise, indienne et Africaine et cela pour deux raisons : il permet de relever les plats, sans avoir besoin de sel, et est par ailleurs riche de nombreuses vertus bénéfiques pour la santé.
Beaucoup d’écris circulent sur ses effets bénéfiques pour l’organisme, nous retiendrons ici les principaux…

UN ANTI INFLAMMATOIRE
 
Les réactions inflammatoires reposent sur des mécanismes qui font intervenir des hormones appelées prostaglandines. En bloquant la production de celle-ci, la consommation de gingembre permet de réduire les réactions inflammatoires à l’origine de nombreux maux dont les douleurs articulaires et rhumatismales.
 
UN ANTI OXYDANT TRES PUISSANT
 
Une quarantaine d’antioxydants sont présents dans le gingembre. Les antioxydants sont des composés qui permettent de réduire l’action des radicaux libres, responsables des effets du vieillissement. Les antioxydants interviennent également dans la prévention de certains cancers. A savoir : son action est décuplée lorsqu’il est associé à l’oignon et à l’ail.
 
UN ATOUT POUR LA DIGESTION
 
En stimulant la sécrétion de bile et la production des sucs digestifs, le gingembre favorise la digestion. Il participe aussi à rétablir l’équilibre intestinal.
 
UN ANTI NAUSEEUX
 
Mal des transports, nausées de grossesse, état nauséeux : le gingembre se positionne comme un remède naturel de choix contre le « mal au cœur » grâce à ses propriétés sédatives sur l’estomac. Certaines personnes vont jusqu’à croquer des petits morceaux de gingembre pour se débarrasser de leur nausée.
 
UN ALLIE CONTRE LE RHUME ET LA GRIPPE
 
Le gingembre est également bien connu pour ses effets bénéfiques en cas de rhume et d’états grippaux. Sa richesse en vitamines et en sels minéraux en fait un allié de choix pour les organismes affaiblis par une attaque virale.
 
UN APHRODISIAQUE
 
L’effet aphrodisiaque du gingembre, une croyance populaire très courue, serait dû à ses propriétés vasodilatatrices. En augmentant l’afflux de sang dans les organes, il fait augmenter la température corporelle et stimule les sens.
 
CHACUN SA POTION
 
Le gingembre est un tubercule qu’il est possible de consommer de nombreuses façons. Il est possible de l’intégrer directement dans les plats, d’en faire des infusions avec du miel et du citron. En gélule, en ampoule : il existe également de nombreuses préparations disponibles en pharmacie. Résultat : le gingembre peut être consommé sous de nombreuses formes. C’est à chacun de déterminer celle qui lui convient le mieux en fonction de ses goûts et de ses habitudes de vie.