Comment booster sa mémoire et arriver zen aux examens

Posté le 23/09/2014| Par RAAUCENTER| Dans Santé
Comment booster sa mémoire et arriver zen aux examens

Découvrir son type de mémoire

Définir son type de mémoire permet de trouver la méthode d’apprentissage qui convient le mieux afin de réviser de manière efficace. On en dénombre trois : visuelle, auditive, scripturale. Dans le premier cas, la personne apprend par lecture d’un texte, dans le deuxième, il lui suffit d’entendre une leçon pour la retenir et, dans le troisième cas, il lui faut écrire pour mémoriser. En réalité, nous sommes tous un peu les trois, avec une forme prédominante. Il peut être bon de changer de méthode lorsque l’on patine sur une leçon et que rien ne rentre. N’hésitez donc pas à mélanger les techniques : lisez à haute voix, recopiez, relisez.
Trouver le créneau idéal

Certains retiennent mieux en travaillant le soir, d’autres au contraire sont plus productifs le matin ou dans la journée. Là, c’est à chacun son rythme. Découvrir son créneau idéal d’apprentissage permet de planifier plus facilement les révisions en fonction de ses plages optimales de travail. Dans tous les cas, octroyez-vous des pauses de 10 minutes toutes les heures ou toutes les deux heures.
Dormir pour faire le plein d’énergie

Le manque de sommeil induit une diminution des performances intellectuelles ; Une nuit blanche passée à travailler est donc contre-productive, surtout la veille d’un examen. Si vous êtes plus performant la nuit, pensez à respectez vos rythmes biologiques en dormant suffisamment. Reposé, notre corps et notre cerveau sont davantage réactifs, on mémorise mieux. N’hésitez pas à faire la sieste après le repas car le corps digère, ce qui lui demande de l’énergie.
Manger équilibré booste le cerveau

Notre cerveau a besoin d’un apport énergétique et nutritionnel conséquent, ce qui passe par une alimentation équilibrée. Pas question de sauter des repas, il faut s’en tenir au petit-déjeuner, déjeuner, goûter et dîner. L’hypoglycémie est votre pire ennemie, étudiants, car elle fait tourner votre cerveau au ralenti. Côté alimentation, optez pour des aliments sains. Les sucres rapides (gâteaux, barres chocolatées…) ne sont pas vos alliés durant les révisions car vite assimilés par l’organisme ; vous ressentirez rapidement la sensation de faim et ne resterez pas concentrés. En revanche, les sucres lents (pain complet, pâtes, riz) sont bénéfiques.
Un esprit sain dans un corps sain

Cet adage n’est que trop vrai. Un corps mal oxygéné apprend mal. Aussi, au lieu de vous enfermer, allez prendre un bon bol d’air frais. Continuez à pratiquer votre activité physique de prédilection, ce sera du temps de gagner car vous serez plus efficace lorsque vous vous replongerez dans vos livres. Sachez faire des pauses pour laisser le temps à votre cerveau d’enregistrer la somme de connaissances que vous lui demandez d’ingurgiter.
Etre zen
Ayez confiance en vous et en vos capacités car vous avez tout pour réussir. Ne surestimez pas l’enjeu d’un examen. Il n’est pas question ici de vie ou de mort, juste d’un diplôme à passer qui marque une étape dans votre parcours, ni plus, ni moins. En faire une épreuve plus importante que ce qu’elle n’est en réalité, tout comme la sous-évaluée, compromet vos chances de réussite. Pour décompresser, faites autre chose que réviser. Le stress engendre des énergies négatives contre lesquelles il faut lutter. Pour ramener des énergies positives, faites-vous plaisir : sorties entre amis, plage, sport, film, rigolades…
Conseils pour le jour J
 
Afin de mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à préparer vos affaires la veille au soir (stylos, papiers d’identité, convocation, tenue vestimentaire). Ainsi, le jour J, vous serez sûr d’avoir le nécessaire avec vous. Même si le stress inéluctable vous fait douter et que vous avez l’impression que votre tête est vide, ne révisez pas juste avant l’épreuve, cela vous embrouillerait. Le matin, prenez un bon petit-déjeuner qui vous calera pour la durée de l’examen. Si l’épreuve est longue, apportez un goûter pour le coup de faim de 11 ou 16 h. Enfin, emportez une bouteille d’eau.
Vous voilà fin prêt, bonne chance à tous !
Le rôle des parents

Dans la préparation aux examens, le rôle des parents est essentiel. Ils doivent en effet veiller à ce que leur enfant bénéficie du meilleur environnement possible. Si votre jeune est en période d’examens, lâchez prise. Pas besoin d’exiger de lui que sa chambre rutile, par exemple.
Bon à savoir

Si malgré tout vous restez un grand nerveux et avez peur de perdre vos moyens, sachez que l’homéopathie peut vous aider. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre pharmacien.