Le cancer de la prostate, chaque cas est particulier

Posté le 05/10/2016| Par RAAUCENTER| Dans Santé
Le cancer de la prostate, chaque cas est particulier

La prostate est une glande du système reproducteur masculin située sous la vessie, en avant du rectum. Elle sécrète des substances nutritives qui fluidifient le sperme sous l’effet d’hormones sexuelles produites essentiellement dans les testicules.
Le cancer de la prostate est rare avant 50 ans et c’est autour de 70 ans qu’il est le plus fréquent.
 
LE DEPISTAGE
 
Le dépistage du cancer de la prostate se fait de plusieurs façons. Il peut être dépisté par la constatation d’un taux élevé d'une protéine, le PSA (antigène prostatique spécifique produite par la prostate), dans le sang. Une quantité élevée de cette protéine est en effet associée à un cancer de la prostate dans environ 30 % des cas et à un autre trouble de la prostate dans 70 % des cas. L’augmentation de ce taux peut aussi constituée une alerte.
Parallèlement, le dosage du PSA ne permettant pas de déceler tous les cas de cancer, le toucher rectal est aussi nécessaire. Il consiste à vérifier l’état de la prostate par palpation.
Analyse de sang et toucher rectal sont donc complémentaires dans le dépistage de ce cancer, mais seule une biopsie permet au final de confirmer ou d’infirmer sa présence.
 
UNE DECISION INDIVIDUELLE
 
L’évolution d’un tel cancer est imprévisible. Certains n’évolueront jamais ou très lentement tandis que d’autres pourront avoir une progression fulgurante. Chaque cas doit donc être considéré de façon individuelle.
Il n’existe pas de programme national de dépistage du cancer de la prostate. Décider de pratiquer un tel dépistage est une décision qui se prend en concertation avec votre médecin en tenant compte de vos facteurs de risques (antécédents dans la famille) et de l’existence de problèmes ou symptômes éventuels (troubles urinaires ou d’éjaculation, douleurs, etc.).
 
La prostate est une glande du système reproducteur masculin située sous la vessie, en avant du rectum. Elle sécrète des substances nutritives qui fluidifient le sperme sous l’effet d’hormones sexuelles produites essentiellement dans les testicules.
Le cancer de la prostate est rare avant 50 ans et c’est autour de 70 ans qu’il est le plus fréquent.