Le bouton de fièvre, un hôte indésirable

Posté le 17/08/2016| Par RAAUCENTER| Dans Santé
Le bouton de fièvre, un hôte indésirable


Ces petites poussées de vésicules disgracieuses et douloureuses qui viennent gâcher la vie de ceux qui sont touchés, souvent connues sous le nom de bouton de fièvre, sont en fait de l'herpès labial. Il est causé par le virus de l'herpès simplex de type 1 ou de type 2. Le virus se loge dans les racines nerveuses du nerf trijumeau, responsable de la sensibilité du visage. Une fois présent dans l’organisme, il y reste à vie.
 
PLUS OU MOINS DISCRET
 
Nous ne sommes pas tous égaux devant ce virus. Nombre de personnes en sont porteuses sans qu’il ne se manifeste, il reste alors inactif. Chez d’autres personnes, il peut se réveiller plus ou moins régulièrement dans certaines circonstances. Un stress important, une poussée de fièvre, l'exposition au soleil, les menstruations, une grosse fatigue, etc. sont en effet susceptibles de déclencher une poussée. Celle-ci est précédée de signes annonciateurs : sensations de brûlures, d'engourdissements, de picotements, de gonflements de la lèvre. C’est à ce moment là qu’il est bon d’agir si l’on souhaite limiter l’apparition et l’évolution des petites vésicules.
C’est sur et autour des lèvres qu’elles se manifestent le plus souvent, mais elles peuvent aussi surgir à l'intérieur ou sur le nez, sur le bord d’une oreille, sur le menton ou sur une joue.
 
TRAITER AU PLUS VITE
 
Sans traitement, il faut compter sept à dix jours pour en venir à bout. Appliquer un traitement antiviral dès l'apparition des premiers symptômes permet d'éviter la poussée ou tout au moins d'en accélérer l'évolution tout en atténuant les symptômes. Il est donc conseillé aux personnes qui souffrent de ce type d'herpès de toujours avoir un traitement à portée de main pour pouvoir réagir vite. Il existe plusieurs types de traitements dont certains sont délivrés sur ordonnance et nécessitent donc de consulter un médecin. Certaines huiles essentielles (notamment l’arbre à thé) ont aussi un effet bénéfique.
Pour les personnes qui souffrent de crises récurrentes, un traitement préventif de fond peut leur être proposé par leur médecin traitant.
 
ATTENTION A LA CONTAGION
 
L’herpès labial est particulièrement contagieux. Pour éviter sa transmission, certaines précautions sont de mise : se laver régulièrement les mains (surtout après avoir touché les lésions), éviter les contacts directs du bouton avec l'entourage (éviter les baisers et attention aux rapports sexuels) et ne partager ni linge ni d'objets de toilette.