Bien manger, pour bien digérer

Posté le 07/09/2016| Par RAAUCENTER| Dans Santé
Bien manger, pour bien digérer

Estomac lourd, ballonnements, fatigue, etc. : notre qualité de digestion est étroitement liée à notre mode d’alimentation et nous ne sommes pas tous égaux devant la digestion. Certains d’entre nous pourrons manger tout et n’importe quoi sans ressentir aucune gêne tandis que d’autres seront dérangés par le moindre petit excès.

D’une manière générale, si vous êtes sensible, il est bon d’avoir connaissance de quelques informations…
 
FAIRE DES CHOIX ALIMENTAIRES
 
Si vous avez des problèmes de digestion, optez pour des aliments faciles à digérer. Les poissons à chair blanche et les viandes blanches ont la réputation d’être plus faciles à digérer que les viandes rouges. Concernant les légumes, ils sont entourés d’une enveloppe indigestible qui a un effet favorable sur la régularisation des selles mais à une condition, qu’elles soient détruites par la cuisson, la mise en hachis ou en purée, ou le mâchage.
Certains légumes (chou, chou-fleur, chou de Bruxelles, brocoli, navet, radis, maïs, concombre, haricots, lentilles...), les sucres raffinés, les fromages et le pain frais entraînent une fermentation excessive désagréable.
 

LIMITER LE GRAS ET LE SUCRE

 
Les repas trop gras surchargeant le travail de digestion, il est préférable de privilégier les préparations simples en évitant par exemple les plats en sauce, les fritures, les beignets, au profit des cuissons à la vapeur, en papillote ou sur le gril. Les aliments très sucrés provoquent quant à eux une hypersécrétion gastrique qui peut être agressive pour les estomacs fragiles.

MANGER LENTEMENT
 
Lorsque l'on ingère trop rapidement les aliments, l'estomac se retrouve avec un bol alimentaire insuffisamment broyé. Résultats : les aliments n'entrent pas assez en contact avec les enzymes digestives, ce qui rend la digestion plus difficile et plus longue tout en accentuant le travail de l'estomac. Un repas devrait durer au minimum 20 minutes pour laisser le temps au système digestif d’accomplir tranquillement son travail.
 

LES BOISSONS ET LE GRAND FROID AVEC MODERATION

 
Les liquides que nous absorbons pendant les repas diluent nos sécrétions gastriques, leur faisant perdre ainsi une partie de leur pouvoir d’attaque sur les aliments à digérer. Il est donc recommandé de ne pas trop boire durant les repas. 
Glace ou boissons, le froid ralentit la progression des aliments digérés en provoquant une contraction du pylore qui sépare l'estomac du duodénum. L’estomac a, de plus, pour mission de réchauffer le bol alimentaire. Les aliments froids augmentent donc le travail de l'estomac.