Pour des fêtes sans kilos

Posté le 21/12/2016| Par RAAUCENTER| Dans Nutrition
Pour des fêtes sans kilos

Les périodes de fête sont propices aux excès, mais inutile de s’en préoccuper exagérément. En effet, ce n’est pas un repas qui vous fera prendre plusieurs kilos. Un kilo d’aliments contient en moyenne 60% d’eau qui s’éliminera rapidement. Reste les 40%... Pour compenser des apports excessifs, il vous suffira de diminuer les quantités prises lors des repas qui suivront. Ensuite, garder quelques informations à l’esprit vous permettra de traverser les fêtes avec légèreté…

Fruits de mer et poissons, attention aux accompagnements
Huîtres, langoustes, crevettes, etc. : les produits de la mer sont des produits peu caloriques mais riches en minéraux et en oligoéléments. Nous pouvons donc les apprécier avec grande liberté. Le piège à éviter : abuser pas des toasts beurrés et de la mayonnaise.
Les poissons dits gras (saumon, thon) sont également pauvres en calories (180 Kcal/100 g) et riches en acide gras poly insaturés (type oméga 3), mais les blinis et à la crème fraîche pourront vous mener à l'abus…
 
Volailles : crème fraîche plutôt que beurre
Côté volailles, la dinde fait partie des volailles les plus maigres. Le chapon apporte également peu de calories, mais il contient davantage de graisses notamment dans la peau. Le danger vient surtout de l’accompagnement fréquent de marrons en purée, cette dernière étant en effet riche en glucides.
Les sauces réalisées à base de fromage blanc à 20 % de matière grasse, voire de crème fraîche allégée, sont bien moins grasses que celles faites avec du beurre. Pour vos mayonnaises, privilégiez également l'utilisation du formage blanc. D'une manière générale, favorisez l'utilisation des épices et des herbes qui donneront de la couleur, du goût et une odeur irremplaçable à vos sauces. L’utilisation d’alcool flambé vous aidera à parfumer l’ensemble de vos mets, sans apport calorique excessif.
Pour la fin du repas, pensez aux desserts légers à base de fruits frais (ananas, melon, fruits rouges) agrémentés d’une petite boule de sorbet.
 
L'alcool, plus calorique que le sucre
Certaines boissons alcoolisées peuvent avoir des bienfaits sur la santé. Le Champagne serait thérapeutique de part sa richesse en lithium (antidépresseur), en magnésium (tranquillisant), en souffre (détoxiquant), en sélénium (antivieillissement). Les vins riches en tanins participeraient à la fameuse protection de noter système cardio-vasculaire.
Mais, ne nous leurrons pas, quel que soit le breuvage alcoolisé considéré, la teneur en alcool reste un frein à la consommation. 1 g d’alcool apporte en effet 7 calories, tandis que 1 g de sucre en apporte 5… Les apéritifs et digestifs sont les breuvages les moins recommandés car outre leurs effets nocifs sur le cerveau, les alcools blancs apportent plus de 250 Kcal/100 ml, les alcools cuits 200 Kcal/100 ml.