Calvitie, comment freiner la chute ?

Posté le 13/06/2018| Par RAAUCENTER| Dans Beauté
Calvitie, comment freiner la chute ?

Le nom scientifique pour désigner la chute des cheveux est l’alopécie. Ce phénomène touche très majoritairement les hommes et cela dans une grande proportion puisqu’un homme sur trois serait concerné passé un certain âge. Les femmes peuvent également être touchées, mais l’atteinte est alors moins radicale.
 
UNE HYPERSENSIBILITE AUX HORMONES MALES
 
La calvitie est le résultat d’une chute de cheveux associée à l’arrêt de l’activité des follicules pileux qui les produisent.
Cette perte des cheveux est due à une hyper sensibilité des follicules pileux aux hormones masculines. Sous leur effet, les glandes sébacés sont sur stimulées et produisent alors beaucoup de sébum qui s’accumule au niveau des follicules, allant jusqu’à les obstruer. Cela provoque un épaississement du cuir chevelu et une mauvaise irrigation des follicules.
Parallèlement, cette hyper sensibilité aux hormones masculines participe à raccourcir le cycle de vie des cheveux. Un cheveu en bonne santé a une durée de vie d’environ 4 ans et se renouvelle 15 à 20 fois au cours d’une vie. En cas d’hypersensibilité aux hormones masculines, la durée de vie peut être réduite à deux ou trois ans, provoquant un épuisement plus rapide du potentiel de renouvellement.
 
UNE ORIGINE HEREDITAIRE ET DES FACTEURS AGRAVANTS
 
La chute des cheveux a incontestablement un caractère héréditaire. Les hommes dont le père a eu une calvitie seront dans la très grande majorité des cas atteints eux aussi de calvitie. Cependant d’autres facteurs peuvent accélérer ce phénomène. Le stress augmente la production des hormones favorisant la calvitie. Des carences alimentaires en zinc, calcium, magnésium, potassium et fer fragilisent les follicules. Enfin, l’usage de certains produits cosmétiques peut représenter une agression pour le cuir chevelu et accélérer l’alopécie.
 
RETARDER LA CHUTE, C’EST POSSIBLE
 
Il est tout à fait possible de diminuer la chute des cheveux et donc de retarder l’arrivée d’une calvitie. Pour cela, les bonnes habitudes doivent être prises dès le plus jeune âge. Elles consistent à bien s’alimenter, voire prendre des compléments alimentaires, ne pas abuser des gels et autres produits coiffants, utiliser des champoings adaptés et peu agressifs (n’hésitez pas à demander conseils à votre pharmacien), éviter l’eau très chaude lors des douches, se coiffer les cheveux avec douceur sans tirer dessus et, enfin, se détendre et faire du sport durant les périodes de stress.
Si vous notez une accélération de la perte de vos cheveux, n’hésitez pas également à consulter un médecin qui pourra vous prescrire un traitement plus conséquent.