Blanchir ses dents avec raison

Posté le 12/10/2016| Par RAAUCENTER| Dans Beauté
Blanchir ses dents avec raison

Avoir un sourire d’un blanc éclatant… Voilà une aspiration nourrie par plus d’un d’entre nous, mais nos dents sont agressées au quotidien par le tabac, le thé, le café ou encore le vin et perdent jour après jour de leur teinte originelle. Alors du dentifrice abrasif à la pose de facettes en céramique, quels sont les moyens existants pour y parvenir ?
 
DES DENTIFRICES BLANCHISSANTS
 
Les fabricants de dentifrice rivalisent d’ingéniosité pour nous proposer des produits susceptibles de redonner de l'éclat à notre sourire.
Certains composés chimiques complètent donc l'action purement mécanique du frottement de la brosse à dents sur l'émail. Pour exemple : le bicarbonate de sodium, qui agit en surface de la dent, et le peroxyde d'hydrogène dont l’action va plus en profondeur.
Les dentifrices contenant des abrasifs en quantité légèrement plus importante sont capables d'enlever les taches, mais ils ne doivent pas être utilisés quotidiennement sous peine de nuire à la partie solide de la dent. Le potentiel abrasif est indiqué sous la forme d’un acronyme : RDA (Relative Dentin Abrasion) suivi d'un chiffre. On conseille généralement d'utiliser de manière quotidienne un dentifrice autour de 30 à 40 de RDA et de n'utiliser les pâtes aux coefficients supérieurs que deux fois par semaine, sinon gare aux usures prématurées.
Il existe aussi des kits comprenant des bandes autocollantes, des gels avec pinceau ou gouttière jetable. Ils contiennent une plus forte proportion d'abrasifs. Attention de respecter scrupuleusement les indications dans l’utilisation de ces produits.
 
DES FACETTES
 
L'autre solution, bien plus onéreuse, est le collage de facettes. L'émail est préparé sur une épaisseur de 0,2 à 0,3 mm. Les facettes en céramique (fabriquées sur mesure en laboratoire) sont collées sur la face externe des dents préparées. Il y a alors une véritable soudure biologique entre la dent et la facette. La dent reste vivante et garde toutes ses fonctionnalités mécaniques et biologiques. Ni le tartre, ni les colorations n'adhèrent à la surface de la céramique.
 
CONSULTEZ VOTRE DENTISTE
 
La solution la plus souhaitable est sans doute de consulter votre dentiste et de lui demander un avis médical. Un détartrage deux fois par an est recommandé et, pour les taches plus importantes, il pourra vous pratiquer des soins adaptés. A savoir, on ne peut blanchir ni les prothèses, ni les composites, ni les dents dévitalisées…